Home
Home > Les news >Situation sur le marché du travail durant la crise sanitaire

Situation sur le marché du travail durant la crise sanitaire

Quelques chiffres sur l'activité économique pendant le confinement

1. Les demandeurs d’emploi en quelques chiffres

Selon une note de conjoncture publiée en Avril 2020 par Pôle emploi Nouvelle-Aquitaine et la DIRECCTE, les chiffres de la demande d’emploi pour le mois d’avril 2020 sont donc particulièrement marqués par la situation de confinement, alors que les chiffres de mars 2020 déjà impactés par cette crise d’une ampleur inédite, ne traduisaient que 2 semaines de confinement de l’économie.

Il est à noter des flux d’entrées et de sorties des inscrits en catégories ABC largement impactés par le confinement d’avril avec une baisse notable des entrées de – 18.3% et une baisse plus importante des sorties de -33.00%. Sur ce dernier chiffre, il est précisé que Pôle emploi-DARES constatent une baisse de -46.8% sur les reprises d’emploi déclarées, -70.1% sur les entrées en stage et en formation, -32.1% sur les arrêts de recherche (maternité, maladie et retraite…).

Nous constatons une évolution à la hausse de la demande d’emploi Catégorie ABC de +4.1% en avril 2020 après +3% en mars 2020, en rupture avec les baisses constatées ces dernières années. Sur un an, le nombre de demandeurs d’emploi en Nouvelle-Aquitaine a cru de +3.3% entre avril 2019 et avril 2020. Cette augmentation s’effectue au profit de la catégorie A dite sans activité avec +27.4% en un mois, qui s’explique en grande partie par le basculement des demandeurs d’emplois ayant exercé une activité de catégories BC et qui ont perdu leur emploi pendant le confinement. L’augmentation est également plus marquée chez les jeunes de moins de 25 ans et les hommes.

Au global, ce sont 371 990 demandeurs d’emplois Catégorie A en Nouvelle Aquitaine en avril 2020, contre 283 540 demandeurs en avril 2019 (+31.2% en un an). Pour l’ensemble des catégories ABC, ce sont 523 930 personnes inscrites, soit +3.3% en un an. En Gironde, ce sont 154 650 demandeurs d’emplois inscrits en catégories ABC, soit +2.8% en un an.

2. L’activité partielle en quelques chiffre

Au 3 juin 2020, selon une note de la Commission Emploi du CREFOP, 34 025 établissements en Gironde ont déposé des demandes d’activité partielle : 77% de ces demandes concernent des entreprises de moins de 10 salariés, 19% de 10 à 49 salariés. Ce sont donc majoritairement des TPE/PME, qui ont mobilisé ces aides.

Dans les TPE, cela représente en effectif 78 210 salarié-e-s en chômage partiel sur un total de 310 657 salarié-e-s- déclaré-e-s en chômage partiel pendant cette période, soit 25% des effectifs. Si les PME ne représentent que 19% des établissements concernés, elles représentent cependant 33.6% des effectifs au global en activité partielle, soit 104 234 salarié-e-s pour une volume d’heures demandées de 55 357 555 (36.8% des heures demandées).

Si les grandes entreprises pèsent proportionnellement moins en termes de nombre d’établissements, ayant sollicité l’activité partielle, elles représentent respectivement pour les plus de 100 et 250 salarié-e-s, 14% des effectifs en activité partielle, ce qui est, sommes toutes, cohérent.

67.4% des établissements en Gironde ont donc sollicité l’activité partielle, ce qui représente au total 65.9% des effectifs en Gironde soumis à ce régime. Le recours à l’activité partielle est particulièrement prédominant dans les activités de commerce, d’industrie, de services, là où le secteur agricole et autres activités financières ont proportionnellement moins fait appel à l’activité partielle.