Home
Home > Les news >Projet d’Accord de partenariat des autorités françaises 2021-2027 avec l’Union européenne

Projet d’Accord de partenariat des autorités françaises 2021-2027 avec l’Union européenne

Le PLIE des Hauts de Garonne, membre du Comité de suivi des Fonds européens en Région Nouvelle-Aquitaine, vient d’être destinataire de la Version 1 du projet d’accord de partenariat des autorités françaises pour la période de programmation des fonds structurels 2021-2027. Cette première version va faire l’objet de négociations itératives entre la France et l’Union européenne, dans un calendrier fixant les orientations stratégiques et politiques pour fin 2020.

Dans ce projet d’Accord de partenariat, les objectifs politiques sont au nombre de 5 :

  1. Une Europe plus intelligente par l’encouragement vers une économie intelligente et innovante avec un encouragement massif à l’investissement dans la recherche et innovation, le développement numérique et le renforcement et l’accompagnement de filières et domaines d’excellence. La crise sanitaire a remis au cœur du projet européen la question de la relocalisation de chaînes de production liées en particulier aux secteurs sanitaires, sociaux et alimentaires
  2. Une Europe plus verte et à faible émission de carbone par l’encouragement d’une transition énergétique propre et équitable, des investissements verts et bleus, de l’économie circulaire, de l’adaptation au changement climatique, de la prévention et de la gestion des risques. Globalement, la prévention des risques et la résilience face aux catastrophes constituent des enjeux majeurs pour l’ensemble du territoire national. Le traitement des déchets reste également sous valorisé ; il est important de renforcer le soutien de l’UE afin de mieux valoriser l’économie circulaire, dans une approche de réduction des consommations d’énergies, de matières premières et de réduction des déchets
  3. Une Europe plus connectée par l’amélioration de la mobilité et de la connectivité régionale aux Technologies de l’Information et de la Communication (TIC)
  4. Une Europe plus sociale mettant en oeuvre le socle européen des droits sociaux. Les enjeux d’accès à l’emploi, à l’éduction et à la formation professionnelle sont structurants pour le développement économique français. La lutte contre la pauvreté constitue un impératif pour faire vivre la cohésion nationale, tout en conservant comme priorité l’égalité entre les hommes et les femmes
  5. Une Europe plus proche des citoyens par l’encouragement du développement durable et intégré des zones urbaines, rurales et côtières au moyen d’initiatives locales, afin de résorber des disparités territoriales devenues criantes notamment dans l’accès aux soins et aux services à la population. Le secteur du tourisme, particulièrement impacté par la crise sanitaire fera l’objet d’une attention particulière.